16 août 2012

A l'assaut du destin

  

   Oui nous voullions savoir de quoi s'rai fait demain... 

   A quoi s'occuperaient nos journées et nos mains...

   Babel Gum semblait correspondre en tout points, à nos rêves de posage plus-du-tout-citadin, à notre envie de vie collective de lutins parsemée de rencontre et d'ateliers lointains, de chantiers d'utopies dés le petit matin...

   Nous nous projetions déjà dans cet ailleurs espérant les rejoindre pour un an de bonheur, au cour duquel enfin naîtrai la compagnie, ce projet en commun qui nous à réuni, et son premier spectacle sous nos yeux ébahis dans ce Babel-berceau aurait enfin pris vit! 

   Nous écrivîmes un mail d'une plume enflammée pour répondre à l'appel que Babel à l'ancé

   Nous arcelame en vainn leur téléphone portable, l'imaginant perdu tout au fond d'une étable...

   Et la dite tribu ne nous répondant point... Nous partîmes toutes deux aux devants du destin!

   C'est sur un coup de tête orchestré par nos âmes, que nous nous propulsâmes au beau milieu du Lot.

   C'est le sac sur le dos et le coeur en breloque, que nous décidâmes à frapper à la porte de leur fol' univers, de cabanes, de roulotte, de caravanes à poids, de chapiteaux en loques...

   Mais Ho Calamitas! tous les Babelgomiens, avaient hélas cru bon de déserter la place; Pour partir se détendre chaqu'un sur son chemin, de tant d'années passées à chaque jours faire face, pour ouvrir les posibles, les portes et les fenêtre, pour tendre encore une fois des ponts entre les être, des toiles sous les étoiles et des défis aux cieux!

   C'est alors que les Dieux touchés par nos efforts nous envoyèrent non moins qu'un personnage en Or : Le fondateur joyeux de cette folle aventure, qui ma fois avait l'air fort bien dans ses chaussures, apaisé et serin, maître de sa voilure, content de son chemin parcouru à la dur.

   Ainsi qu'un chevalier offrirait sa monture, il nous fit prendre place à bord de sa voiture; " Embarq'ment immédiat" qu'il à dit le ptit gars! "il faut vous décider! Sinon vous restez là! Car le chant des rapides du Tarn et de l'Herault, m'appel et intrépide je vogue à leur assaut!

   C'est ainsi qu'il en fut de cette rencontre épique et trois jours nous passâmes à contempler les pics, les rocs et les rivières aux côtés de Stéphane. Longtemps il nous causa de la puissante flamme, qui habite son coeur et le pousse en avant, pour que se concrétisent ses rêves les plus grands!

   Ce n'est pas un asile dont il nous à fait don... il ne nous à pas dit "voici votre maison, Babel Gum est sans vous comme une nuit sans lune! Non ne nous quittez plus! Nous don'rons à chaqu'une, une place en ce bas monde, car nous avons besoin de vous pour avancer, deux vos yeux de vos mains..."

   Mais c'est un coup de fouet salvateur et concret qu'il nous à asséné par sa simple prestance. C'est une leçon de vie que nous avons reçu, et c'est le coeur emplit, (et non le coeur déçu), d'une fougue vivifiante et d'envie de grandir, que nous avons repris la route de notre av'nir, de nos rêves de spectacles, et de nos marionnettes, un plan dans nos bagages mais pas sur la comète!

   La vie fera peut-être se recroiser nos routes...

   Et nous serrons fin-prêtes à évincer les doutes!

 

Lucie beaudouin Pour Marionnette Ta Route! Le Jeudi 16 Août.





 

Posté par marionnetaroute à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur A l'assaut du destin

Poster un commentaire